You are currently viewing En forme pour l'automne - Pour commencer la saison froide avec entrain

En forme pour l'automne - Comment démarrer la saison froide avec dynamisme

Lorsque les jours raccourcissent et que les températures baissent, nous savons que les chaudes journées d'été sont terminées et que l'automne est à nos portes - la période pendant laquelle notre système immunitaire est à nouveau soumis à de plus grandes contraintes. Ces prochains mois, le climat sera froid et humide, ce qui prédestine les virus des refroidissements et les infections grippales qui y sont liées. Grâce à des nutriments sélectionnés et à une bonne dose d'exercice, nous pouvons armer notre corps de manière optimale et commencer l'automne en pleine forme.

De quoi le corps a-t-il besoin en automne ?

Pour profiter de l'automne et être en bonne santé, le meilleur moyen est de faire le plein de vitamines. Un apport supplémentaire en vitamine D est essentiel pendant la saison moins ensoleillée. Notre corps produit de la vitamine D grâce aux rayons UVB du soleil. Sous nos latitudes, la formation de cette vitamine n'est toutefois possible que d'avril à octobre, entre 10 heures et 15 heures. Chez les personnes actives, une carence peut même souvent se produire pendant les mois de printemps et d'été. Plus la durée d'exposition au soleil est courte, moins notre corps peut produire de vitamine D et plus le besoin de se supplémenter en vitamine D est important. Les crèmes solaires empêchent également la formation de la vitamine D.

En savoir plus sur les effets insoupçonnés de la crème solaire : https://www.lindarenmed.ch/2022/06/18/hautpflege-im-sommer-warum-sonnencreme-nicht-dazugehoert/

Pour armer le corps contre les virus du rhume, la vitamine C est considérée comme la vitamine la plus importante. Cette vitamine polyvalente renforce non seulement notre système immunitaire, mais joue également un rôle important dans un grand nombre de processus métaboliques et protège le corps contre les radicaux libres. Les agrumes, les poivrons rouges, le brocoli, le kiwi et les pommes sont de bonnes sources de vitamine C. Mais les choux de Bruxelles, disponibles justement en automne, contiennent également des quantités abondantes de vitamine C. La vitamine A est connue comme vitamine des yeux : les stimuli lumineux provenant de l'extérieur peuvent être traités comme des signaux perceptibles pour le cerveau. En automne, elle aide à renforcer la capacité visuelle au crépuscule. En outre, elle renforce les défenses immunitaires et les muqueuses. La vitamine A ou son précurseur, le bêta-carotène, est présente dans de nombreux aliments, dont le chou vert, les choux de Bruxelles, le chou rouge, le brocoli, les carottes, les betteraves rouges, les œufs et les produits laitiers. Les huiles végétales, les noix et les avocats devraient également figurer au menu de l'automne. On y trouve de la vitamine E qui, en tant que capteur de radicaux libres, protège les cellules de notre corps contre les influences néfastes de l'extérieur. Elle joue un rôle important dans la protection des cellules et veille parfois à ce que le système immunitaire ne s'épuise pas. Ce n'est pas seulement pendant la saison froide qu'il est conseillé de consommer régulièrement des acides gras oméga-3, indispensables à la vie. Le corps ne peut pas produire lui-même ces acides gras, c'est pourquoi nous devons les apporter par le biais de l'alimentation ou de compléments alimentaires. Les acides gras oméga-3 sont particulièrement présents dans les poissons gras. Il convient de privilégier les poissons sauvages, qui pratiquent une pêche durable et sont moins pollués.

Légumes de supermarché ou aliments surgelés locaux ?

Étant donné que la teneur en vitamines et en nutriments des légumes et des fruits diminue avec le stockage, les aliments doivent être consommés très rapidement après la récolte. Pendant les mois froids, il y a moins de légumes et de fruits locaux à récolter, c'est pourquoi nous nous tournons souvent vers des aliments provenant d'outre-mer. Or, les légumes et les fruits qui ont été transportés sur de longues distances ne sont pas très convaincants en ce qui concerne leur teneur en vitamines et en nutriments.

Il est donc conseillé d'opter plus souvent pour des produits locaux et de saison et de les consommer rapidement. Par exemple, la teneur en vitamine C des brocolis frais diminue de moitié après quelques jours seulement ! Les légumes congelés après la récolte contiennent presque autant de vitamines que les produits frais, à condition qu'il s'agisse d'aliments surgelés préparés sans additifs ni sauces prêtes à l'emploi. Les vitamines ne restent pas non plus éternellement dans les aliments surgelés, mais le processus de dégradation peut être nettement retardé. À une température de stockage de -18 degrés, près de 100 pour cent de la vitamine C sont encore présents après environ quatre mois, et environ 70 pour cent après un an. On peut donc en conclure que seuls les légumes consommés très rapidement après la récolte sont plus riches en vitamines que les légumes congelés.